Cri d'alarme : Maltraitance des femmes enceintes dans les maternités

30 mai 2020 à 01h12
  • Le comportement des agents de santé devient de plus en plus préoccupant au point que certains responsables de la société civile et des activistes haussent le ton pour dénoncer de telles pratiques.
  • Dans ce reportage il est question d’une sage femme qui se sent frustrée par les maltraitances qui sont infligées aux femmes dans les maternités.
  • selon elle, les raisons sont liées aux frustrations que connaissent les agents de santé qui ne reçoivent pas les avantages nécessaires pour leur service. le manque d'équipements medical et de personnel suffisant sont les premiers facteurs et ensuite les rémunérations très insignifiants.
  • Pour Léa KENOU, il n’est pas question de justifier les comportements des agents par ces préoccupations. 
  • Pour cette sage femme touchée par ce phénomène,  tous les patients ont droit à une meilleure attention

IMG-20200529-WA0057.jpg (156 KB)IMG-20200529-WA0058.jpg (87 KB)

Propositions de Madame  Léa KENOU en ces termes :

  • L’État peut bien trouver , pas une seule mais des solutions..
  •  Mettre des personnes compétentes juridiquement parlant en place, qui puissent veiller au respect strict des droits des patients. Cela peut paraît dur, mais ça aidera beaucoup d'agents de santé à se remettre en question et à faire plus attention.
  •  L'État peut engager des standardistes, qui seront chargés de l'accueil et de la redirection des patientes. Cela évitera à ceux qui sont aux urgences ou en plein dans les consultations les interruptions répétées.
  •  Il faudrait aussi revoir les conditions de travail de nos agents de santé, équiper nos maternités.
  •  Il faut recruter les agents de santé qu'on forme, afin qu'il y ait de la main d'oeuvre de qualité disponible pour un service efficace, d'autant plus que, le manque criard de personnel soignant traduit en général le fait qu'on soit débordé par le travail d'où un probable mauvais accueil.

Un reportage de Gabin Conrad