Interview : Newvisafrica a reçu pour vous l'artiste  Lydol du Cameroun


22 novembre 2017 - 2195 vues

Newvisafrica - C'est qui Idol à l'état civil?

Lydol : Mon nom est Dolly Sorel Nwafo et en tant que slameuse c'est "Lydol" (anagramme de Dolly)

Newvisafrica -  pouvez vous  nous dire  comment vous êtes  arrivée au slam?

LydolJ'écris depuis que je suis toute petite mais je n'avais jamais pensé à présenter mes poèmes c'est dans le cadre de la compétition nationale Challenge Vacances que j’ai  déclaré un de mes textes pour la première fois. Cette année là j'ai été vainqueur national dans la catégorie slam et je me suis dit que je devrais plus souvent partager mes textes.  

Newvisafrica -  Vous êtes largement suivie  sur les réseaux  sociaux; qu'est ce qui attire tant de monde ?

Lydol : A vrai dire, je ne saurai vraiment l'expliquer mais je dirai que mon passage sur le plateau de l'Afrique a un incroyable talent y est pour quelque chose.

Newvisafrica -  Vous animez des programmes culturels et diverses activités culturelles, vous débordez de beaucoup d'énergies visiblement, c est le fruit de la passion ou un charisme?

Lydol : Je suis passionnée d'art et pas seulement d'écriture. Déjà au collège j'ai fait du dessin (Lauréate du concours le Crayon de Djino organisé par le Brasseries du Cameroun), puis j'ai fait de la danse, traditionnelle et Hip-Hop j'ai pris part de nombreuses compétitions de danse. Je suis slameuse mais j'essaye d'y associer du théâtre, de la performance de la musique et du chant. Aussi, j'organise divers événements culturels ici au Cameroun et j'ai la chance de travailler pour une institution culturelle internationale.

Newvisafrica - L'espoir  des jeunes qui rêvent de faire carrière  dans le slam ou la musique porte essentiellement sur les stars comme vous, êtes vous consciente de ces attentes étant un point de mire artistiquement parlant?

Lydol : C'est difficile de s'imaginer être un exemple mais en tant que tel on se dit qu'il est de notre devoir de bien faire les choses. Les messages d'encouragement qu'on reçoit nous mettent certe la pression mais nous motivent à donner le meilleur de nous même.

Newvisafrica -  Vous  êtes déjà une ambassadrice de la culture africaine, mais comme plusieurs jeunes africains quittent l'Afrique, vous êtes déjà animée par ce désir?

Lydol : J'ai eu la chance à ce jour de visiter 5 pays africains en plus de mon pays grâce au slam. Le combat que nous menons qui est celui de promouvoir le slam commence d'abord chez nous.

Newvisafrica - Vos projets d'avenir

Lydol : Je travaille en ce moment sur un album "Slam Thérapie" qui sortira en 2018 mais en attendant un autre single sortira en décembre 2017, "Amina" qui est un texte qui rend hommage à la femme africaine.

Newvisafrica -  Message d'espoir pour la jeunesse africaine ?

Lydol : L'une des choses les plus importantes, peu importe ce qu'on entreprend, est de de croire en ce qu'on fait.

Newvisafrica - Quel autre star du slam vous inspire? Citez trois si possible.

Lydol : Pas forcément qui inspirent mais que j'aime beaucoup écouter:

-Souleymane Diamanka

-Joy

-Grand Corps malade

Newvisafrica - Que pensez vous des dirigeants de votre pays par rapport à la culture?

Lydol : La culture dans nos pays n'occupe pas forcément la place qui est la sienne mais c'est à chacun d'entre nous de faire de son mieux pour que les choses avancent. La culture concerne tout le monde.

Newvisafrica -  Qui voulez vous saluer ou remercier par ici?

Lydol : Je voudrais plutôt dire merci à tous ceux qui nous soutiennent ainsi que notre art et qui nous poussent chaque jour vers le haut. Merci infiniment.

Newvisafrica : Avec plaisir