Message du président de Sauvons l'Afrique à la soirée avec la diaspora le 16 décembre 2017

17 décembre 2017 - 1411 vues

Monsieur Pascal Tawès,  président de Tata Internationale
Monsieur Dénis Assongba Atchadé,  président  de l’alliance New York, New Jersey et Connecticut ,
Mesdames et messieurs,


Nous sommes ensemble dans cette soirée par la force de l'Esprit Saint, l'esprit d'amour qui anime chaque être humain en ce qui concerne le fonctionnement d'une société des êtres humains détenteurs de facultés de discernement et de vision.

Comme nous dit le pape Jean Paul II  dans son encyclique Veritatis Splendor ou  la Splendeur de la Vérité, le désir ou la volonté  d’être utile dans la société est un caractère  humain pour la recherche du bien être  social. “vas vends tout ce que tu as et suis moi “ veut simplement dire : quitter ses limites, ses ambitions extravagantes, ses manquements, ses faiblesses, ses attachements aux biens matériels et penser à autrui, être  à  l’écoute de tous ceux qui ont un  besoin quelconque visible. “ L’homme est le remède de l’homme” dit on .

Le devoir moral nous oblige à demander se qu’on peut faire pour sauver le monde. Ce qu’on peut apporter comme solution aux différentes crises qui secouent le monde.

Il arrive parfois qu’on a juste  besoin de changer notre mentalité pour être  plus attentif et plus utile dans la société.

Nous réitérons encore cet appel à  la retenue dans tout ce que nous entreprenons pour connaitre  ou reconnaitre pour l’autre  ses droits et lui en céder sans aucune discrimination.

Dieu a tant aimé les hommes qu'il ne cesse de les conduire à  travers des périodes de troubles malgré leurs entêtements à tourner le dos aux valeurs sociales, fondamentales. Malgré le degré grandissant de notre désobéissance, Dieu n’a cessé de nous  accompagner sur  les routes difficiles que nous  nous traçons chaque jour.


L'histoire nous apprend  que toute les grandes nations ont traversé des périodes douloureuses mais plusieurs ont survécu aux crises  pour se redonner une nouvelle vie et renforcer leur capacité de la culture  du bien être  social, une nouvelle société où les habitants sont conscients des rôles  qu’ils doivent jouer pour améliorer leur condition de vie sans attendre que l'extérieur ou quelqu’un de l'extérieur leur indique ce qu’ils doivent faire pour assouvir leur besoin.
Le projet Sauvons l'Afrique ou l'organisation Sauvons l'Afrique est au coeur des préoccupations humaines pour la recherche des solutions rationnelles qui protègent notre environnement humain en Afrique et promouvoir les valeurs humaines, facteurs de développement.

Parmi les grands objectifs, nous mettons un accent particulier sur la nécessité  d'une stabilité  sociale en Afrique.
Parlant de la stabilité , nous devons souligner l'importance  du travail, le travail bien fait.
Chaque africain doit se mettre au travail.


Le travail est défini ici comme toute activité légale qui peut permettre à  chacun d’assouvir ses besoins.
Le travail au sommet des structures de l'état est aussi un grand défi.

Ceux qui ont le privilège de travailler pour l'état  doivent comprendre l'importance  de leur  mission.
Il ne sera plus question de jouer avec les heures de travail mais de se rendre utile et plus  compétitifs pour permettre à  l’état  l'exécution des grands projets.
Notre organisation s'emploie à mobiliser les ressources nécessaires pour sauver l'Afrique.
Sauver l'Afrique revient à mettre plus d'accent sur les obligations sociales où se situent les devoirs de chaque  citoyen africain où qu'il soit.
Nous situant dans cette logique,  nous pensons que les facteurs clés du développement sont contenus dans la volonté de chaque africain d'amorcer sérieusement le processus de développement de l'Afrique en misant sur le changement des mentalités  à  tous les niveaux.
Il est profondément  absurde de ne pas trouver de l'eau potable, de ne pouvoir pas manger à  sa faim en ce 21ème siècle en Afrique.

Nous avons  tous la responsabilité  de créer  le bonheur chez nous et non d'aller chercher  ailleurs ( les mésaventures à  travers la Libye) les fruits des efforts que les autres ont consentis pour arriver où ils sont.

Avec le travail, la créativité, l'entrepreneuriat, l'appui de la diaspora, la capitalisation des valeurs  sociales culturelles, la bonne gouvernance nous pouvons sauver l'Afrique sans ambages.

La volonté de suivre les populations, de fournir l'assistances technique dans chaque secteur d'activité, le suivi des autorités sur le terrain avec un meilleur partenariat avec la diaspora, nous pouvons  atteindre les objectifs que nous nous fixons pour éradiquer les multiples crises sociales qui secouent l’Afrique.

Il ne suffit simplement pas de déplorer les drames, il faut établir une feuille de route qui nous  permet de mieux capitaliser les ressources humaines au service du développement.

Pour l'utilisation anarchique des réseaux sociaux en Afrique  et dans la diaspora, il est impératif d'attirer l'attention de chacun et chacune sur les risques  que nous  courons en faisant de ces moyens de communication des instruments de chantages , de sabotage, d’atteinte à  la liberté  des individus, d’atteinte à  la sécurité de nos états avec de fausses informations.

Ce comportement constitue une volonté manifeste de nuisance à  notre societé africaine. Nous appelons à  l’arrêt immédiat de ces actions pour le bonheur  de tous.

Il faut lancer dans les mois à  venir une mission de sensibilisation pour éduquer ou former les populations sur  l’usage des réseaux sociaux à  bon escient.

Sauvons l’Afrique et Tata Internationale   vont se mettre ensemble pour une campagne régionale  de sensibilisation  sur les risques liés à  l’immigration clandestine et aux utilisations de réseaux sociaux dans le premier trimestre de 2018.
Pour une Afrique économiquement forte et prospère , il faut savoir vendre l'Afrique , gérer les moyens de communications, mettre la lumière  sur nos atouts, nos progrès, nos valeurs, nos compétences et non passer  tout le temps sur les réseaux à  faire de montages qui souvent posent de graves crises dans les foyers, les communautés et même  sur le plan national.

Ensemble valorisons l’Afrique

Fait à Houston le 16 decembre 2017

Gabin Conrad Afangnide

Président fondateur de Sauvons l'Afrique

Houston, Texas

newvisprojet@gmail.com

www.newvisafrica.com