La fête de nouvel an avec la communauté béninoise à Houston ACTUALITES

06 janvier 2018 - 714 vues

Dans la rubrique des actualités cette première semaine du premier mois de l’an 2018, la ville de Houston où se concentre une forte communauté africaine venant de divers pays d’Afrique a été marquée par une grande manifestation de fin d'année par une forte communauté béninoise, une grande soirée  festive.



Le temps dehors n'était pas si favorable avec une température allant jusqu'à 4 degrés celcius, pourtant les béninois et leurs amis étaient sortis nombreux pour partager un moment de retrouvaille, tous animés par la joie de se sentir en communauté  homogène, tous bien habillés pour la plupart à  la beninoise.


 

Cette soirée  a vu la sortie du couple  Denise et Pablo.

En effet Denise Aguemon et Pablo Hountondji ont  fait leur  mariage dans la semaine et voulu partager leur joie avec leurs frères et soeurs béninois et d'autres amis.

 

Arrivés sur  les lieux peu après  le début  des manifestation, ils avaient reçu  un accueil très  chaleureux avec une mobilisation de quelques dames de leur groupe  qui ne ménageait aucun effort pour leur manifester leur joie.

Assis en relief les deux conjoints dégustaient allègrement les danses de leurs amis. Ils descendaient de temps pour libérer leur énergie.

Visiblement ils ont aussi comme les autres beaucoup de talents en matière de danse mais ils devraient comme en de telles circonstances, contenir leur  ardeur.

La technique assurée par Gabin Conrad, président de l'organisation Sauvons l'Afrique et Directeur général de Newvisafrica appuyé par quelques DJ.

La joie de se retrouver ensemble avec ses compatriotes était  fortement partagée par chaque participant. 

Il faut  dire que la présence de Pablo Hountondji et Denise Aguemon ( les deux heureux mariés) avait donné une excellente couleur à  la soirée.

Visiblement les femmes qui s'affairent autour d'eux avaient démontré un grand intérêt à  cette manifestation.

Gateau, champagne, tout était servi pour marquer cette soirée.




La musique africaine a fortement marqué les danses. Il faut  signaler que lorsque la soirée  avait pris feu, la  piste devenait plus exiguë pour contenir tous les danseurs.

Même si certains ont décidé de garder leur position assise, ils étaient tous emportés par les démonstrations d’un groupe de danseurs tout âge confondu qui manifestement démontraient une certaine avidité à exhiber leur experience et   leur talent en matière de  danse africaine ancienne et  nouvelle  générations parfois avec des gestes extraordinaires, ceux qui étaient sur les lieux peuvent témoigner mieux la dextérité de certains danseurs et danseuses.