POEME : Derrière Moi

19 janvier 2019 - 1109 vues
Télécharger le podcast

Derrière Moi,

Audio : Albertine DOTSEY

Dernière  moi le vent
Derrière moi la poussière de mes souvenirs
Derrière  moi les chants des oiseaux
Le chant  des griots
Le cri des enfants
Le cri des populations sous la servitude
Le cri de nombreux paysans
Le cris de nombreux travailleurs
Le cri aigu et menaçant des douleurs visibles et invisibles

Je vois encore dans ce paysage les vestiges

 des batailles qu'on nous a imposées

Je revois encore dans ma mémoire d'homme toutes

ces valeurs historiques qui s'écroulent


Tous les efforts consentis par nos devanciers
Le sang versé  pour sauvegarder l’héritage
Le peu que nous pouvons toucher
Le peu qui fait de nous  des hommes dignes
Le peu de choses  que nous avons héritées
La joie et la bravoure
La bravoure et le savoir
Le savoir et la connaissance
La connaissance et l'histoire
L'histoire et les hommes
Les hommes et la vie
La vie et la joie
La joie et la douleur
La douleur et la souffrance
La souffrance et l’entêtement
L'entêtement et les cris
Les cris de douleur
Les douleurs imposées
Les douleurs que les hommes ont imposées à  la vie
Ces douleurs qui catégorisent certains hommes
Ces douleurs qu’on n’arrive pas à  cacher
Ces douleurs que nous essayons d'endurer
Ces douleurs qui nous é touffent
Ces douleurs trop dures et  injustifiables
Ces douleurs  qui marquent les visages des hommes
Ces douleurs qui donnent des rides aux  visages des femmes
Oui même le maquillage ne peut les effacer
Incapable d'enlever ses signes
Incapable  d’effacer ces rides
Incapable de les cacher

Ces douleurs qui nous étouffent chaque jour

Ces signes de pauvreté qui nous humilient

Oui c’est ce que la vie nous a réservé

Ce poids qui pèse sur nous

Ce poids qui finit par devenir la silhouette de notre vie

Ce poids très  visible sur notre peau

Ce poids qui tend à noircir notre peau

Mais enfin je pense et je crois qu’on peut apporter un changement

Ce changement qui résulte du changement de notre mentalité

Cette mentalité restaurée, donnera le changement voulu

Par Gabin  Conrad Afangnide

Dans “ Ma Vision et mes Lunettes”